Le terme « S-Commerce » a beau être né en 2005, ce n’est qu’en cette fin d’année 2018 que son existence éclate au grand jour. De Pinterest à Snapchat, en passant par Instagram, tous les réseaux sociaux le mettent désormais en pratique en intégrant tour à tour de nouvelles fonctionnalités marchandes. Mais pas seulement ! Les grandes marques s’essaient elles aussi à prendre l’avantage via les opportunités qu’offre le Social Commerce. Cette nouvelle orientation semble-t-elle partie pour s’inscrire dans la durée ?

Tandis que l’arrivée du digital transforme peu à peu les comportements d’achat traditionnels en proposant des offres en ligne toujours plus riches, les marques avant-gardistes se posent l’éternelle question : « Comment proposer le bon produit, au bon endroit, au bon moment, et à la bonne personne ? ».

On le supposait depuis quelques temps, on voyait les idées se développer, les tests se multiplier mais cette fois on y est : le e-commerce réussit son entrée au sein des réseaux sociaux. Va-t-on assister à un nouvel eldorado du e-commerce ?

Ce secteur florissant de l’économie (plus de 50 000 créations d’emplois net) n’arrête pas de performer et atteindra avant 2020 la barre symbolique des 100 milliards de CA en France. Les 37 millions de français cyber-acheteurs représentent selon les sources entre 9 et 10% du total de la vente de détail tous secteurs confondus. 

Porté depuis deux ans par l’avancée du M-Commerce (Mobile Commerce) qui va progresser de 38% en 2018 (source Fevad), les professionnels du e-commerce ne pouvaient ignorer les 38 millions de français utilisateurs réguliers des réseaux sociaux dont plus de 60% sur leur smartphone.

Qu’est-ce que le S-Commerce ?

C’est là qu’intervient le S-Commerce (Social-Commerce) ou sa variante francophone, Commerce Social. Le S-Commerce désigne l’intégration d’espaces marchands et de boutons d’achats aux réseaux sociaux. Mais pas seulement. Le S-commerce peut également se retrouver sur les sites de ventes ou dans les points de vente physiques, en utilisant les applications de partage et de recommandations sociales. Comme le fait par exemple Sephora et son nouveau concept de boutiques connectées, la « New Sephora Experience ».

A quoi sert le S-Commerce ? Les sites web et les réseaux sociaux sont des sources intarissables d’informations pour les utilisateurs cherchant à se renseigner sur un produit. En effet, de plus en plus d’utilisateurs prennent en compte les informations trouvées sur le web et les avis des autres utilisateurs avant d’effectuer un achat. Le S-Commerce permet alors principalement aux marques de transformer les réseaux sociaux en outils d’influence en recueillant les avis des internautes, en ajustant leurs offres en fonction des besoins de leurs cibles et en offrant à leurs utilisateurs une expérience adaptée, unique et originale, afin de stimuler l’acte d’achat.

Le terme est né en 2005, mais son application devient réellement visible en cette fin d’année 2018 avec le déploiement quasi successif de stratégies S-Commerce sur les réseaux sociaux les plus populaires de la décennie.

Le S-Commerce et les Réseaux Sociaux

Je vais dans cet article faire le point (non exhaustif bien sûr) sur cette révolution du commerce annoncée.

Instagram et son IG Shopping

Instagram, tout d’abord, a été le premier réseau social en mars 2018 à se transformer en plateforme de shopping en ajoutant un bouton d’achat sur les photos postées par les marques présentes sur le réseau. Le réseau travaille actuellement sur une nouvelle fonctionnalité (« IG Shopping ») offrant la possibilité aux utilisateurs d’acheter des produits directement sur Instagram. Cette fonctionnalité sera également adaptée aux services (restauration, cinéma,…).

Fonctionnalité IG Shopping d'Instagram
Fonctionnalité IG Shopping d’Instagram

Snapchat et la Visual Search

En bon suiveur, Snapchat a mis en place un bouton « Shop Now » en avril 2018, permettant de rediriger les utilisateurs vers le site de la marque. En septembre 2018, Snapchat s’est allié au géant Amazon pour développer une fonctionnalité qui a fait du bruit : la Visual Search, une sorte de moteur de recherche visuel, à l’instar de Shazam pour la musique. L’application détecte les produits vers lesquels l’utilisateur pointe sa caméra, et peut afficher le nom, le prix, l’évaluation, et la disponibilité du produit. Si l’utilisateur désire acheter, Snapchat le renvoie vers la fiche produit sur Amazon.

Snapchat Visual Search
La Visual Search de Snapchat

Google et son Google Lens

Google a lancé courant 2018 sa nouvelle technologie phare, le Google Lens, consistant à analyser et interpréter les photos prises avec votre smartphone, en faisant intervenir l’assistant Google. Il permet par exemple de lire un code barre, de reconnaître un mot de passe wifi et de le copier/coller pour vous connecter facilement, de transformer une carte de visite en contact dans votre répertoire, d’identifier des objets, des produits, des lieux et même des œuvres, tout en vous proposant des informations ou des suggestions en rapport avec votre recherche. 

A la base, Google Lens ne devait concerner que les smartphones Google Pixel. Mais Google a finalement opté pour une stratégie de déploiement plus large, visant une dizaine de fabricants (LG, Motorola, Xiaomi, Sony, HMD / Nokia, Transsion, TCL, OnePlus, BQ et Asus). La question que pose la naissance de ce genre d’application est : quelle est la limite de son utilisation ? Concrètement, un utilisateur curieux pourra bientôt décrypter la tenue d’un passant, sans avoir obtenu son consentement préalable.

Google Lens
Google et sa technologie de reconnaissance visuelle Google Lens

Pinterest en mode Shopping

Pinterest avait déjà innové en 2017 en lançant sa fonctionnalité « Shop the Look », permettant aux utilisateurs de découvrir des recommandations similaires à leurs goûts, et de pouvoir les acheter. En octobre 2018, Pinterest est allé plus loin et a lui aussi armé son réseau d’une fonctionnalité « shopping ». En naviguant entre les produits, l’application affiche désormais les prix et disponibilités des articles. Et l’utilisateur peut, s’il le veut, commander le produit après avoir été redirigé vers le site web de la marque.

Pinterest Shopping
Le mode Shopping de Pinterest

Facebook et Twitter : où sont-ils ?

Étonnamment, Facebook, le réseau le plus utilisé au monde (2,27 milliards d’utilisateurs actifs par mois – octobre 2018), et Twitter, la plateforme de microblogging aux 326 millions d’utilisateurs actifs par mois (octobre 2018), n’ont pas encore pleinement abordé le S-Commerce. 

Facebook a seulement lancé une marketplace où les utilisateurs achètent et vendent des articles neufs à travers des petites annonces, à l’image de ce que fait Le Bon Coin. A noter la démarche intéressante de la boutique Facebook qui permet de proposer ses produits directement à partir de sa Page Facebook. Un paiement intégré est disponible pour les boutiques Facebook aux Etats-Unis. L’achat est alors réalisé sans sortir du réseau social. Dans l’hexagone, seuls le paiement sur un autre site web et le paiement via Message sont disponibles. La boutique Facebook concerne uniquement les biens physiques. Twitter teste quant à lui une fonction « shopping » qui, à priori, ressemblerait à un Google Shopping.

facebook-shopping
La fonctionnalité Shopping de Facebook

Le S-Commerce et les grandes marques

Néanmoins, le S-Commerce ne concerne pas que les réseaux sociaux. Certaines marques ont compris les enjeux de ce type de commerce, et ont décidé de relever le défi de l’innovation. Lumière sur ces explorateurs 3.0.

Ikea Place remodèle votre intérieur selon vos souhaits

Le géant suédois a révolutionné la relation entre les acheteurs et la décoration en sortant une application exploitant la réalité augmentée fin 2017, disponible sur Android début 2018. Ikea Place permet aux utilisateurs de naviguer sur un catalogue online présentant plus de 3200 références, de sélectionner le meuble de leur choix et de le visualiser tel qu’il serait réellement dans leur propre intérieur. D’après une étude menée par le blog Kalank, 55,4% des sujets testés montrent une intention d’achat de meubles Ikea après avoir utilisé l’application. La réalité augmentée agit donc comme une véritable force de conviction pour les utilisateurs.

Ikea Place
L’application en réalité augmentée Ikea Place

Starbucks et la livraison de cafés en Chine

En Chine, l’enseigne aux quelques 3 400 cafés à travers le pays, fait face à une concurrence virulente depuis l’an dernier. En effet, l’enseigne locale Luckin Coffee compte bien grappiller les parts de marché de Starbucks, en ouvrant plus de 2 000 cafés avant la fin de l’année, et en proposant un service de livraison de cafés à des prix plus attractifs. Pour garder sa position de leader, Starbucks s’est allié à Alibaba, le géant chinois de la vente en ligne, afin de proposer le même service de livraison à ses consommateurs. Ainsi, depuis septembre 2018, les buveurs de café peuvent commander leur boisson préférée via l’application « Ele.me » et sont livrés par un coursier en scooter électrique. Pour accentuer cette stratégie, Starbucks entend également installer des points de livraison dans les magasins Hema du groupe Alibaba.

Tripadvisor lance son réseau social

Depuis septembre 2018, TripAdvisor amorce le déploiement de sa toute nouvelle plateforme sociale. En effet, menacé d’un côté par la production massive d’avis de Google et les recommandations par ses pairs de Facebook, TripAdvisor a décidé de changer de cap en devenant le réseau social du voyage et des loisirs. Comme sur les autres réseaux sociaux, les membres pourront partager leurs voyages et expériences via leur « feed voyage », suivre des marques de tourisme, influenceurs, bloggueurs et s’en inspirer pour créer leurs propres expériences. TripAdvisor compte proposer des suggestions et des offres plus ciblées et convaincre les utilisateurs de réserver via la plateforme. Avec cette nouvelle stratégie digitale, TripAdvisor entend se débarrasser de ses vieux démons, les faux avis, en mettant en avant les recommandations des voyageurs et des spécialistes.

En conclusion…

Vous l’aurez compris, le Social Commerce n’est pas qu’une tendance. Toutes les marques cherchent ou vont chercher à tirer profit de la puissance des réseaux sociaux, en termes de communauté, de visibilité, de crédibilité et de proximité avec les utilisateurs.

Dans les mois et années à venir, nous allons donc voir fleurir des stratégies de marque utilisant de plus en plus le digital comme levier créatif et innovant. La prochaine étape du e-commerce sera probablement le « Voice-Commerce ». Et c’est ce terrain que Google (Home), Amazon (Alexia) et Apple (Siri) sont en train déjà de préparer.

Google Home Fnac
Google Home et la Fnac

Google Home Bouton Darty
Google Home et Darty

Il est cependant permis de se poser la question des limites éthiques de ces stratégies et de leur impact sur les adeptes du shopping hors-ligne. Bénéficieront-ils toujours des mêmes avantages (informations, réductions, ventes privées,…) que les aficionados du digital ?

Leave a Reply